La production

Paysan – Confiturier – Siropier – Vinaigrier…

 

cueilletterhubarbe

J’emploie plus volontiers le terme de paysan plutôt que celui d’agriculteur. Ce dernier revêt un caractère plus «technique». Dans le mot paysan, on retrouve le pays, donc l’attachement à la terre, à son terroir, sa région. Quoi de plus naturel que de la respecter en la travaillant en bio, et en lui préservant sa biodiversité.

coccinelle

Pour la Biodiversité…

25 sortes de fruits, fleurs et plantes sont cultivées sur la ferme ou récoltées en milieu naturel. Nous avons planté des haies sur le pourtour de nos parcelles en production assurant gîte et couvert à la faune locale .

groseilles

Les fruits cultivés, avec des variétés adaptées à nos sols et notre climat, sont intégralement produits sur la ferme, selon les règles et principes de l’agriculture biologique (contrôle ECOCERT).

framboisier

 

 

 

 

 

 

cynorrhodonLes fruits sauvages sont récoltés en milieu naturel selon une éthique de respect des biotopes (convention avec le Conservatoire du Patrimoine Naturel de la Région Centre).

 

Un système où l’on recherche l’autonomie la plus grande et où l’on applique la maxime de Lavoisier : rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme…

LA HAIE GOURMANDE, c’est aussi des animaux :

coquin

Un âne (Coquin), des moutons (4 à 20 suivant les années), quelques oies, quelques poules. Ils participent tous à la vie de la ferme en fournissant le fumier qui va être composté pendant un an avant d’être utilisé comme fumure dans les cultures (apport en localisé,sur le rang).

Pour nourrir les animaux, nous produisons notre foin sur 3,20ha de prairies de fauche. Par ailleurs, dans toutes les allées entre les rangs de cultures j’ai laissé l’herbe pousser pour avoir un couvert végétal.

coupefoin

Ces allées sont tondues régulièrement au fil des saisons et les tontes ramassées. Une partie vient compléter la ration estivale des moutons et de l’âne, le reste est utilisé pour couvrir les planches de rhubarbe (sur 15 à 20 cm d’épaisseur).

 Avantages divers : limitation de la pousse des herbes adventices sur la planche ; maintien de l’humidité ; apport d’azote et de matière organique pour la culture; redynamisation de la couche superficielle du sol (par les micro-organismes).

 

brf

De même, en hiver lorsque nous taillons les arbustes, les végétaux, les branches coupées sont apportées sous forme de copeaux sur les rangs de plantation (cassissiers, groseilliers, framboisiers,…) : mêmes avantages que précédemment (sauf l’azote) et apport de copeaux de bois, nous avons un partenariat avec un élagueur local.

Ces différentes pratiques nous permettent d’avoir une
autonomie totale pour la fumure des cultures.
Share Button

CONFITURES, SIROPS, VINAIGRES, JUS ET CONDIMENTS